Epoque moderne (1500-1795)

Notre rythme de vie effréné et ses perpétuels et innombrables changements me donnent souvent l’impression qu’une grande partie de ce développement n’est survenu qu’au cours des dernières décennies. J’en prends pour preuve l’évolution de notre vocabulaire. Par exemple, le terme de « mondialisation » n’est apparu que dans les années 1960. Et pourtant, l’interdépendance mondiale de l’économie, de la politique, de la culture et de la communication entre les personnes, les entreprises et les États remonte à bien plus longtemps que cela. Cette réflexion peut s’appliquer par exemple à la région de langue allemande de Belgique telle qu'elle était à l’époque moderne —, et ce à plusieurs égards.

Dans les archives des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles sur l’actuelle région de langue allemande, on trouve un certain nombre de rapports sur le cantonnement des soldats, les guerres, les pillages, les grands incendies, la peste, les maladies, les mauvaises récoltes et la famine. Cela me laisse à penser que la survie à cette époque devait être un combat de tous les jours. Ce n’est qu’au cours de la première moitié du XVIIIe siècle que la région a pu connaître une période de paix plus longue et un essor économique généralisé.

Ansicht

Mais nos sources montrent également que les populations s'accommodaient de ces conditions de vie difficiles et faisaient tout leur possible pour rendre leur vie la plus agréable possible. Face à cette misère, la région connaît aussi de beaux succès qui nous montrent également combien le monde de l’époque s’était déjà mondialisé. Plusieurs exemples régionaux l’illustrent.

On pense que, depuis l’époque romaine, de la calamine (un minerai de zinc qui a donné son nom à la région) était extraite de l’Altenberg. À l’époque moderne, les gérants de la mine s’approvisionnaient en cuivre depuis Aix-la-Chapelle, Namur et Anvers. Dans le même temps, ils ont mis en place un réseau d’exportation de cette calamine vers Nuremberg, la Suède et la Lorraine qui fut à maintes reprises interrompu en raison des multiples guerres de l’époque. Finalement, au XIXe siècle, la compagnie minière « Vieille Montagne » installée à La Calamine devint progressivement une entreprise multinationale.

On a pu attester de l’existence depuis le XVIe siècle d’une manufacture de draps à Eupen. Les gérants de la manufacture jouissaient d’importants privilèges qui leur avaient été octroyés par les ducs de Limbourg. Les tisseurs étaient une main-d’œuvre indispensable. Rapidement, de nombreuses familles se sont relocalisées dans les villes qui offraient les meilleures possibilités de revenus. Les tisserands, les tisseurs et les marchands de tissu d’Eupen travaillaient dans les villes voisines comme Aix-la-Chapelle, Montjoie ou Verviers, ou bien dans des régions plus éloignées comme la Flandre, le nord de la France, les Pays-Bas et l’actuelle Pologne. De petit village, Eupen s’est transformé au XVIIe siècle en un centre de la draperie au rayonnement important. La draperie fine d’Eupen était vendue dans toute l’Europe. Pendant le Blocus continental que Napoléon mena contre l’Angleterre (1806-1813), la concurrence anglaise s’interrompit brièvement, ce qui permit à l’industrie drapière d’Eupen de connaître son apogée.

Ansicht

La terre glaise d’excellente qualité, les ressources presque illimitées en bois grâce aux forêts étendues de feuillus et les bonnes liaisons routières posaient un cadre favorable pour le développement de la production de céramique à Raeren à partir du XIVe siècle. À son apogée, la poterie raerenoise employait plus de cent familles de potiers pour produire ces marchandises si prisées. Elles étaient ensuite transférées vers Cologne, Nimègue, Liège ou Anvers puis transportées vers l’Asie, l’Amérique, l’Afrique et l’Australie.

Même la région reculée de l’Eifel et la petite ville de Saint-Vith étaient très bien raccordées à la région entre le Rhin et la Meuse et représentaient même un carrefour entre ces deux importantes routes commerciales. Les habitants, qui y vivaient modestement de l’agriculture, purent se positionner comme intermédiaires dans le commerce du cuir, du bétail et d’autres marchandises commerciales et prendre part au charroi des marchandises.

Les perspectives d’avenir et la qualité de vie des gens à cette époque furent régulièrement troublées par les multiples guerres, les destructions et la misère. À ceux qui ne voulaient pas dépendre uniquement de l’agriculture, mais vivre également de l’artisanat ou du commerce, l’ouverture à d’autres régions et à d'autres marchés grâce à des produits régionaux et interrégionaux offrait un avenir plus prometteur. Et pour effectuer ce commerce, il leur fallait des réseaux qui fonctionnent.

Ansicht

Dans l’historiographie, cette période est considérée d’un côté comme celle de l’apogée de l’industrie drapière et de l’art de la céramique pour la région d’Eupen, et de l'autre comme une période de misère pour la région belge de l’Eifel. Au XXe siècle, afin d’avancer des arguments en faveur de l’appartenance nationale de cette région, de fausses affirmations ont été faites d’une part sur l’appartenance de la région aux duchés de Limbourg et du Luxembourg, et d’autre part sur la formation à cette époque d’une frontière linguistique franco-allemande. Cela ne fait que quelques dizaines d’années que l’on connait la richesse de la vie quotidienne et des relations économiques à échelle mondiale en place à cette époque.

Du vin du Chili, des fraises d’Afrique du Sud en hiver et du thé d’Inde — cela nous semble aujourd’hui aussi banal que de posséder un ordinateur portable, un téléphone et des chaussures fabriquées en Chine, un jean du Bangladesh et des T-shirts du Vietnam. Mais ce maillage mondial ne date pas d’aujourd’hui. À l’époque moderne déjà, les principaux fils de cette toile étaient déjà bien en place, y compris dans l’actuelle région des Cantons de l'Est. Je m’interroge sur les répercussions de l’existence de ce maillage. À qui sert-il : aux artisans, aux fabricants, aux commerçants, aux clients ? À seulement un de ces métiers ou à tous ? Qui ce système dessert-il et pourquoi ? Ce maillage permettra-t-il de faire en sorte que la Terre reste encore une planète habitable dans des centaines d’années ? Qu’en penses-tu ?

 

Pour en savoir plus :

Carlo Lejeune (éd.): Grenzerfahrungen. Eine Geschichte der Deutschsprachigen Gemeinschaft Belgiens. Band 2: Tuche, Töpfe, Theresianischer Kataster (1500-1794). Eupen 2015 (en allemand, non  traduit).

  • 1781

    Toleranz Protestanten

    Toleranz für Eupener Protestanten.

  • 1662

    Kapuziner in Eupen

  • 1635

    Pest im Eupener Land

    Ausbruch der Pest im Eupener Land.

  • 1566

    Calvinismus

    Calvinistische Gemeinde in Eupen